English version

CPAPIR - observations en mode queue



Caracteristiques de bases de l'instrument

Champ de vue à l'OMM30'x30'
Echantillonage à l'OMM0.89"/pixel
Détecteur2048 x 2048 pixels, Hawaii II
Temps d'integration minimum1.35 s
Le temps d'intégration est toujours un multiple de 1.35 s
Temps mort par pause (écriture sur le disque) 5 s
Temps mort par dither (<30") ~5-10 s
Temps mort pour un déplacement de plus de quelques arcminutes ~30-45 s
Pleine largeur à mi-hauteur (FWHM) médiane à l'OMM2.0"
Bruit de lecture~10 electrons
Limite de la linéarité~30 000 ADU par coadd
Gain~2.5 e-/ADU
Transmission30-35%

Les filtres disponibles

Tous les filtres ne sont pas disponibles à un moment donné dans l'instrument car il n'y a que 10 positions dans les deux roues à filtre de CPAPIR et que certaines combinaisons de filtre/roue ne peuvent être utilisées. Par contre, nous pouvons changer les filtres disponibles à un semestre donné en fonction de la demande.

FiltreλΔλ
I0.85 μm0.10 μm
J1.25 μm0.16 μm
Paβ1.2814 μm0.012 μm
CH41.57 μm0.05 μm
H1.65 μm0.30 μm
CONT22.033 μm0.025 μm
HeI2.062 μm0.015 μm
CIV2.081 μm0.02 μm
H22.122 μm0.023 μm
Ks2.15 μm0.30 μm
Brγ2.165 μm0.02 μm
HeII2.192 μm0.04 μm
CONT12.255 μm0.10 μm

À vos demandes de temps, prets, partez!

Voici les informations que vous devrez fournir dans la justification technique de votre demande de temps CPAPIR:

Durée total du programme et priorité des cibles

Les observations en mode queue ont pour but principal de favoriser les petits projets qui ne peuvent justifier une mission d'observation complète s'étalant sur plusieurs nuits. Vous ne pouvez donc demander qu'un maximum de 4 heures de temps d'intégration pour les cibles prioritaires pour l'ensemble de votre demande. S'il y a plusieurs cibles à observer, vous devrez spécifier la priorité chacune des cibles. En plus des cibles prioritaires, vous pouvez définir autant de cibles 'meilleur effort' que désiré. Ces dernières ne seront observées que si aucune cible prioritaire dans l'ensemble des programmes de la queue n'est observable.

Le temps de pose total nécessaire peut être estimé à partir des valeurs données dans la table ci-dessous. De façon générale, la magnitude limite augmente en fonction du temps de pose comme 1.25×log(T) et diminue lorsque le seeing se dégrade comme 2.5×log(PLMH). On peut donc estimer que la magnitude limite à 5 σ pour des observations prises avec un seeing de 2.5" et un temps de pose total de 2 heures en bande J sera de

19.4+1.25×log(7200s/600s)-2.5×log(2.5"/2")=20.5.

Cet estimé est précis à 0.3 mag en bande J et 0.5-1.0 mag en bandes H et Ks.

FiltreSensibilité 5 σ
PLMH=2.0"
t=600s
J19.4
H17.5
Ks, temperature exterieure > 10C16.5
Ks, temperature exterieure < -5C18.0

Durée des poses individuelles

Suivez les recommandations de temps de pose données ci-dessous. Si vous voulez utiliser un temps de pose très différent (par exemple pour obtenir une photométrie très rapide dans une bande étroite), contactez-nous avant de soumettre votre demande de temps. Contrairement à ce qui est possible avec les détecteurs Hawaii II-RG, on ne peut pas lire une sous-région du détecteur de CPAPIR.

bande J : 1 co-addition de 20 s
bande H : 2 co-additions de 10 s
bande Ks : 3 co-additions de 8 s
bandes étroites : 1 co-addition de 60 s

De façon générale, la médiane de l'image par coaddition ne doit généralement pas dépasser 10 000 ADUs sans quoi vous perdrez en gamme dynamique. Si la médiane de l'image par coaddition dépasse 30 000 ADUs, vos données seront probablement inutilisables!

Contraintes en qualité d'image

Les conditions d'observations à l'Observatoires du Mont Mégantic sont typiques d'un site continental et le seeing médian mesuré avec CPAPIR (incluant la PSF instrumentale) est de 2.0". Si la résolution angulaire est importante pour votre projet scientifique, vous pouvez poser comme contrainte que les observations soient faites avec un seeing meilleur que le seeing médian. Cette contrainte diminuera bien sûr la probabilité que vos observations soient complétées. L'histograme des valeurs de pleine largeur à mi-hauteur pour l'ensemble des données CPAPIR prises à l'OMM au cours de la vie de l'instrument est disponible ici. La PLMH estimée sans dégradation instrumentale suppose une contribution de la part de l'instrument de 1.2".

Contraintes temporelles

Le mode queue permet des observations avec des contraintes temporelles. Par contre, vous devez garder en tête que les observations queue n'occuperont que 20 à 30% du temps de l'OMM et que les conditions de météo sont celles du sud du Québec... toutes les nuits ne sont pas claires! Certains types d'observations contraintes dans le temps se prêtent tout de même bien aux observations en mode queue, comme les suivis de transits d'exoplanètes qui se répettent de nombreuses fois durant le semestre. Si vous voulez soumettre ce type d'observations, vous devrez joindre à votre demande une table ascii avec la date et l'heure (UT) de toutes les fenêtres d'observation possibles durant le semestre.

Pour d'autres types de contraintes temporelles, veillez nous contacter avant de soumettre votre demande de temps.

Réduction des données

L'équipe du Laboratoire d'Astrophysique Expérimentale de l'Universtié de Montréal a développé un ensemble de logiciels pour la réduction des données de CPAPIR. En plus de vos données brutes, vous recevrez donc les données réduites de vos observations. Ces données incluent une calibration astrométrique et photométrique.
BrGamma M1

Calibration photométrique

Vue la taille du champ de CPAPIR, vous aurez toujours un nombre important d'étoiles du catalogue 2MASS dans chacunes de vos images (50 aux pôles galactiques, 15 000 vers le centre galactique). Il est donc toujours possible de faire une calibration photométrique raisonablement précise (de l'ordre du %) des données. Vous pouvez donc observer même s'il y a quelques nuages dans le ciel sans avoir à observer de standard de flux. Les logiciels de réduction des données de CPAPIR incluent cette calibration. Notez que le filtre J de CPAPIR est plus étroit que le filtre J de 2MASS et évite les bandes d'absorption de l'eau au-delà de 1.34 μm. Le filtre de CPAPIR correspond au filtre J dit "Mauna Kea" (Jmko). Pour les naines L et T, ceci entraîne un biais photométrique important, pour plus de détails concernant la correction de ce biais, référez-vous cet article.

Remeciements

Tout article utilisant les données CPAPIR doit inclure la mention suivante :

"Basé sur des observations obtenues avec CPAPIR à l'observatoire du mont Mégantic, financé pas l'Université de Montréal, l'Université Laval, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), le Fond québécois de la recherche sur la Nature et les technologies (FQRNT) et le programme Développement Économique Canada."

Les publications CPAPIR

Vous êtes à cours d'idees pour votre demande de temps? Allez voir les diverses publications faites à partir de données CPAPIR :

Artigau et al., 2010, Proc SPIE, 7737, 63Queue observing at the Observatoire du Mont-Mégantic 1.6-m telescope
Walter et al., 2009, AIPC, 1094, 568WVery Low Mass Objects in Orion OB1a and b
Radigan et al., 2009, ApJ, 698, 405Discovery of the Widest Very Low Mass Field Binary
Faherty et al., 2009, AJ, 137, 1The Brown Dwarf Kinematics Project I. Proper Motions and Tangential Velocities for a Large Sample of Late-Type M, L, and T Dwarfs
Cushing et al., 2009, ApJ, 696, 9862MASS J06164006–6407194: THE FIRST OUTER HALO L SUBDWARF
Boudreault & Bailer-Jones, 2009, AIPC,1094, 904BA Constraint on brown dwarf formation via ejection: radial variation of the stellar and substellar mass function of the young open cluster IC 2391
Shara et al., 2009, AJ, 138, 402A NEAR-INFRARED SURVEY OF THE INNER GALACTIC PLANE FOR WOLF-RAYET STARS. I. METHODS AND FIRST RESULTS: 41 NEW WR STARS
Artigau et al., 2009, ApJ, 701,1534Photometric Variability of the T2.5 Brown Dwarf SIMP J013656.5+093347: Evidence for Evolving Weather Patterns
Artigau et al., 2009, AIPC, 1094, 493ASIMP: A Near-Infrared Proper Motion Survey
Chene & St-Louis, 2008, IAUS, 250, 139CThe First Determination of the Rotation Rates of Wolf-Rayet Stars
Artigau et al., 2007, ApJ,659L,49ADiscovery of the Widest Very Low Mass Binary
Artigau et al., 2006, ApJ, 651L, 57ADiscovery of the Brightest T Dwarf in the Northern Hemisphere
Demers et al., 2006, A&A, 456, 905DCarbon stars in the outer spheroid of NGC 6822
... on a oublie votre papier CPAPIR dans notre liste? Envoyez-nous un email!

Quelques jolies images de CPAPIR!

Eta Lion M1 M1 M1


Liens pertinents

Mode d'emploi de CPAPIR à l'intention des observateurs (sous mot de passe)
La météo à Mégantic
Le clear sky clock
Site de l'OMM
Calendrier des observateurs

Des questions? Contactez-nous!


Étienne Artigau : artigau:at:astro.umontreal.ca (514 343 6834)
René Doyon : doyon:at:astro.umontreal.ca (514 343 6111 ext 3204)